Un article traduit de l’anglais par Frédérique Mezier et